Les 7 bonnes raisons pour adopter le coworking en entreprise

Dans le billet « les 7 bonnes raisons de passer au coworking quand on est salarié« , nous avons compilé les remarques que nous entendons régulièrement de la part des salariés sur les nouvelles formes de travail. Prenons cette fois un point de vue différent : quels intérêts y-a-t-il pour un employeur ou un responsable d’équipe à proposer le coworking à ses collaborateurs ?

1. Cultivez l’initiative personnelle

Utiliser régulièrement un tiers-lieu pour travailler doit se baser sur une relation de confiance réciproque entre l’entreprise et son collaborateur. Ce dernier, tout en restant totalement intégré à son équipe la majorité du temps, développe sa propre initiative en dehors du cadre de l’entreprise.

2. Aller au travail ou aller travailler ?

Par définition, le « travail » n’est pas un lieu où l’on se rend, c’est une tâche que l’on accomplit. Dans la durée, la frontière tend à se brouiller. L’usage intermittent de lieux différents pour l’exercice de ses fonctions permet de mieux différencier ce qui relève du contexte social de l’entreprise des fonctions que l’on y occupe.

3. Dématérialisez la culture d’entreprise

L’entreprise se définit souvent par une unité de lieu qui fédère géographiquement l’ensemble des collaborateurs. C’est effectivement nécessaire. Mais pour être adaptable aux situations de mobilité de plus en plus fréquentes, la culture d’entreprise doit être quelque chose que l’on peut « emmener avec soi ». Les technologies, notamment sociales, permettent de maintenir ce lien et les tiers-lieux offrent des espaces transitoires dans cette relation à l’entreprise.

4. Pensez autrement la productivité

Le but de tout travail est de produire un certain résultat. La productivité est la mesure de l’efficacité avec laquelle on le produit. Pour être plus productif, on peut :
1. travailler plus
2. travailler différemment
Au-delà d’un certain seuil, travailler plus peut conduire paradoxalement à une baisse du résultat. A l’inverse, une bonne idée, l’utilisation du bon outil, la prise de recul, la veille, l’acquisition de nouvelles compétences ou de nouvelles méthodes, peut démultiplier l’action du travail et se révéler beaucoup plus satisfaisant pour celui qui le produit. Cela nécessite une prise de risques et une adaptation progressive à ces nouveaux modes de travail, ce que l’on peut expérimenter dans un tiers-lieu.

5. Développer les processus créatif et collaboratif

L’entreprise ne peut plus fonctionner en circuit fermé, les contraintes extérieures et les aspirations des usagers la poussent à plus d’ouverture, dans sa communication interne et externe, son développement, son innovation. Largement portée par les nouvelles technologies, notamment les réseaux sociaux, une entreprise doit permettre la collaboration et la créativité à tous les niveaux. Le coworking repose essentiellement sur les notions de créativité personnelle, de processus collaboratif et permet l’acculturation progressive à cette logique.

6. Impliquez vos salariés

La crainte de voir ses collaborateurs et leurs compétences s’extraire temporairement de l’entreprise est d’une manière justifiée. Mais l’expérience de plusieurs entreprises montre que la confiance nécessaire à cette organisation du travail, la plus-value créative qu’elle offre aux collaborateurs qui la pratiquent et la dynamique qu’elle engendre, tend à conforter les salariés dans leur relation avec leur entreprise plutôt qu’a les en éloigner.

7. Trouvez de nouvelles compétences

Dans une bonne partie des secteurs d’activité, le cycle de renouvellement des compétences s’est fortement raccourci ces dernières années rendant difficile l’internalisation complète des savoirs-faire au sein d’une entreprise. La collaboration externe permet d’y répondre en partie. Les salariés dans un espace de coworking seront amenés à tisser un réseau de compétences et de veille qui leur permet de progresser personnellement et d’intégrer dans leur relation les ressources nécessaires à l’externalisation d’une tâche dans un rapport souple et de confiance.

Les réticences à l’égard des nouvelles formes de travail sont compréhensibles tant elles touchent au coeur même de l’entreprise : ses collaborateurs. Mais de plus en plus de signaux attestent qu’une mutation de l’organisation du travail est en cours et qu’il peut être préférable de l’expérimenter dans la durée et sereinement. Dans tous les cas nous sommes prêts à en discuter avec vous et à imaginer les solutions adéquates.

A bientôt.

Une réponse à “Les 7 bonnes raisons pour adopter le coworking en entreprise

  1. Pingback: Le coworking à l’épreuve du corporate cloning

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s